« Tu te sens plutôt français ou plutôt libanais ? » : Les Identités meutrières, d’Amin Maalouf

Les identités meurtrières, Amin Maalouf

Parmi mes premières lectures de l’année, on trouve Les Identités meurtrières d’Amin Maalouf. Ce n’est pas un roman, mais ça ne se lit pas non plus comme un essai. Je dirais qu’il s’agit plutôt des réflexions sur les questions d’identité et d’appartenance de l’auteur. S’il n’est ni philosophe ni sociologue, il n’en reste pas moins très bien placé pour en parler puisqu’il a grandi au Liban pour ensuite déménager en France à 27 ans, pays où il s’est bien intégré au point d’avoir un siège à l’Académie Française (rien que ça).

Il a beau avoir été publié en 1998, c’est un livre terriblement d’actualité vu qu’on y parle retour de la religion, intégration des autres cultures dans la nôtre, crises identitaires et appartenance collective. Évidemment, en 200 pages, difficile de faire un exposé complet de tout ce qu’il y a à dire sur ces sujets, mais ça vaut le coup de jeter un œil à ce dont Amin Maalouf veut nous parler.

Lire la suite

« Tu sais qui était végétarien ? Hitler. » : ce que la viande symbolise pour nous

vegan-police-1444401063

Je suis sûre que vous avez déjà entendu parler du fameux cri de la carotte, celui qui devrait provoquer un peu plus de remords chez les bien-pensants. Peut-être même que vous en avez même parlé vous-même quand vous avez appris que Untel était devenu un bouffeur de graines et de tofu.

Végétarienne depuis bientôt un an et demi, j’ai eu droit à un certain nombre de réactions différentes quand les gens l’apprennent, mais la majorités des réflexions se classent quelque part entre « condescendantes » et « virulentes ». Ça picote les gens, qu’on décide de ne plus manger de viande. Bien sûr, de manière générale, ça les picote qu’on ne suive pas la norme (je vous en parlerai probablement dans un prochain article), mais j’ai l’impression que les réactions ne seraient pas exactement les mêmes si je décidais par exemple de ne plus manger de légumes verts. On me prendrait probablement pour une illuminée, mais on ne me le reprocherait peut-être pas autant.

Alors voilà, est-ce que la viande a une symbolique particulière dans nos sociétés qui expliquerait que ça dérange autant, qu’on refuse d’en manger ?

Lire la suite

C’est vraiment si différent de la vraie vie, les réseaux sociaux ?

tell-everyone

Stupeur et tremblements : alors qu’hier encore ils postaient des selfies en amoureux qui transpiraient la guimauve et les paillettes, un couple d’amis vient de se séparer.

Je suis sûre que je n’ai même pas besoin de m’étendre sur la conversation qui a suivi, on les connaît bien les maux attribués aux réseaux sociaux. Ils nous font oublier toute notion d’intimité, ils nous éloignent les uns des autres, tout n’y est qu’apparence, ils nous rendent obsédés par notre identité … Et ce n’est pas l’histoire d’Essena O’Neill, cette australienne hyper connue sur Instagram qui a fait parler d’elle en déclarant que toute sa vie online était truquée et embellie, qui nous fera penser le contraire !

Ok, mais est-ce que notre comportement sur les réseaux sociaux est vraiment si différent de notre comportement pré-Facebook ?

Lire la suite

Roméo, Juliette et « tu fais quoi dans la vie ? » : sociologie du choix du conjoint

tumblr_no4uiciibj1tb4ueko1_500

 

Si vous avez les mêmes références que moi, vous savez qu’il y a toujours deux réponses à une question : celle du poète et celle du savant. Aujourd’hui, je me demandais pourquoi on choisissait de faire sa vie avec telle personne et pas une autre. La réponse du poète, s’il s’appelle André Breton, parle de cette force si puissante qu’est « le mystérieux, l’improbable, l’unique, le confondant et l’indubitable amour ». La réponse du sociologue fait un peu moins vibrer ma fibre romantique.

Lire la suite